https://mobirise.com/

LES ARTISTES

Entre professionnels confirmés, professionnels affirmés, étudiants convaincants,
Le Festival de la Sphreramusic regroupent de nombreux artistes nationaux et internationaux

Johan SCHMIDT

Le pianiste belge Johan Schmidt s’est distingué dans de nombreux concours internationaux.

Il est notamment Lauréat du Concours Reine Elisabeth (Bruxelles- Belgique) pour lequel il remporte également le prix du public de la RTBF, 3e prix au Concours Tchaikovsy (Moscou),4e prix au Concours Van Vliburn (Fort Worth), Premier prix au Concours Maria Callas (Athènes), Premier prix au Concours du Japon (Tokyo). Il a été également récompensé par le Prix Leonardo da Vinci couronnant un jeune européen et remis par le Rotary Club.

Johan Schmidt joue régulièrement avec les principaux orchestres belges tels que l’O.N.B., le Philharmonique de Liège et le Filarmonisch orkest van Vlaanderen et s’est produit notamment avec le New Japan Philarmonic Orchestra, l’Athens Philarmonic Orchestra, le Berlin Radio Symphony Orchestra, l’Orchestre de R.T.L., sous la direction des chefs P. Bartholomée, J. Semkov, K. Takaseki, T. Bloomfield, K.A. Richenbacker, F. Schipway, P. Daniel, G. Neuhold et Jean-Claude Casadesus.

Ses qualités de soliste l’ont conduit à être l’invité de salles prestigieuses telles que le Gasteig de Munich, la Schauspielhaus de Berlin, le Concertgebouw d’Amsterdam, l’Auditorium du Châtelet à Paris, les Suntory et Casals Halls de Tokyo, le Symphony Hall d’Osaka, la Salle Rachmaninov à Moscou, le Théâtre Hérode Aticus d’Athènes et le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Son intérêt pour la musique de chambre l’amène à se produire notamment avec la violoniste Yuzuko Horigome et l’American String Quartett.

Ses prestations ont été retransmises par la télévision américaine P.B.S. Nationwide, par la télévision Allemande Z.D.F. (dans l’émission Achtung Classik), la télévision japonaise N.H.K., les télévisions belges (VRT, RTBF) ainsi que TV5. Johan SCHMIDT est également professeur au Conservatoire Royal de Bruxelles ainsi qu’à l’Université de Quingdao (Chine). Il a également réalisé plusieurs CD.

Françoise CHAFFIAUD

Toujours apprendre, toujours partager

Françoise Chaffiaud entre au Conservatoire Régional de Toulouse à 9 ans, obtient son prix à 11 ans et rentre la même année au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSM) dans la classe d’Yvonne Lefébure ; elle y obtient le prix avec les Etudes symphoniques de Schumann ainsi que diverses récompenses (déchiffrage, écriture, musique de chambre et harmonie) dans les classes de Geneviève Joy, Jean Hubeau, Pierre Revel, André Boucourchliev, Georges Dandelot et Norbert Dufourcq.

A 13 ans, elle rencontre Alfred Cortot à l’Ecole Normale de Musique de Paris où elle obtient la licence de piano à 14 ans. Elle travaille à Londres avec Enrique Barenboïm, à Rome avec Fausto Zadra qui lui transmettra la technique de Vincenzo Scaramuzza. Cette rencontre déterminante orientera définitivement son parcours de musicienne.

Elle est engagée à 18 ans au Théâtre du Capitole de Toulouse pour interpréter le concerto de Schumann, sous la direction de Roberto Benzi. Ensuite, elle se produira avec orchestre, en musique de chambre et donnera des récitals en France (Paris Salle Gaveau, Lyon, à l’Orangerie du Château de Champs sur Marne, Toulouse, Vichy, Nice..), à Monaco au Palais Garnier, Radio Monte Carlo classique. Elle jouera aux Etats-Unis, en Italie, à Rome dans l’église Santa Cecilia, au festival de Sorrente, en Allemagne au Château de Mannheim utilisant un piano que joua Mozart, en Suisse, aux Pays Bas, en Chine au festival de Shenyang et plusieurs fois à Chengdu et au Japon.

Elle fera une incursion dans le jazz, Salle Gaveau, en jouant en première audition, la sonate de Claude Bolling pour deux pianos et percussion avec Youra Nymoff. Création mondiale d’œuvre de Sergio Calligaris et Dimitri Kristoff avec la violoniste bulgare Emilia Baranowska.

Ses partenaires instrumentistes, chanteurs, chefs d’orchestre, metteurs en scène et chorégraphes : Philippe Bender, Roberto Benzi, Yvon Carracilly, Pierre Colombo, Pierre Dervaux, André Esposito, Louis Fremaux, Julien Haas, Albert Lance, Alain Marion, Igor Markevitch, Pol Mule, Pierre Petit, Nicolas Rissler, Edouard Van Remoortel, Margarete Wallmann, Luben Yordanoff, Leyi Zhang. Chef de chœur et chef de chant à l’opéra de Nice, elle travaillera avec Monserrat Caballe, Katia Ricciarelli, Jose Van Dam, Jose Carreras et Gilbert Py.

Yuhmi SUKE IWAMOTO

Yuhmi Suke Iwamoto a fait ses études dans son pays natal avant de s'installer en Europe en 2008 et y profiter des conseils de Greta De Reyghere et d'Hélène Bernardy au Conservatoire Royal de Liege. Elle y obtient un Master en Art Lyrique avec distinction en 2011. Par la suite, elle poursuit son apprentissage dans les classes d'Ana-Camelia Stefanescu et Elise Gäbele à l'IMEP (Namur). Elle y conclut ses études avec une grande distinction. Yuhmi est par ailleurs finaliste du Concours International de chant “TIM” à Rome en 2012 puis lauréate du Concours International de chant d’Ans en 2013. Si Yuhmi est choriste supplémentaire à l'Opéra de La Monnaie et l'Opéra de Wallonie, elle est aussi régulièrement sollicitée à se produire en soliste. Elle travaille comme chantre, souvent en compagnie de Xavier Déprez ou Bart Jacobs, que ce soit à l’Eglise Notre-Dame au Sablon (Bruxelles) mais aussi à la Cathédrale Saint-Michel et Gudule où elle se produit ces quatre dernières années pour le Te Deum, en présence de la famille royale. Elle dirige également les chorale professionnels et amateurs. Bien qu'encore au début de sa carrière, elle a déjà à son actif des rôles à La Monnaie (« Cendrillon » de Massenet) et dans divers maisons d'opéra où elle interprète Purcell (« Dido et Enée »), Mozart (« Nozze di Figaro », « La Flute Enchantée »), Offenbach «Grande Duchesse» « Rêve de Valse», Humperdinck « Hänsel & Gretel»... Enfin, Yuhmi se produit aussi en récital et en oratorio, en Belgique, en France, et au Japon, avec entre autres Johan Schmidt, Jean-Pierre Peuvion, David Miller, Xavier Deprez…

Charles SLINGENEYER

Charles commence le piano à l’âge de 11 ans et étudie à l’académie d’Uccle avec Anya SEMKINA où il obtient son diplôme et le prix Suzanne MEREMANS. Il continue sa formation au Conservatoire Royal de Liège avec l’enseignement de Jean SCHILS. Il est aujourd’hui diplômé avec distinction du master à spécialisation pédagogique au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Johann SCHMIDT. Charles a eu la chance de se perfectionner auprès de différents professeurs tels qu’Evgeny MOGUILEVSKY, Allan WEIS, Jun KANNO, Cécile EDEL-LATOS, Reiko NAKAOKI, Nadia JRADIA, Yuka IZUTSU et Françoise CHAFFIAUD. Charles a régulièrement l’occasion de se produire en tant que soliste et chambriste en Belgique francophone, que ce soit à Bruxelles, à Liège, à Visé, à Wavre ou dans les Ardennes… Il participe à plusieurs Festivals tels que le Festival de Visé, le Festival Piano Passion et crée en 2016 son propre festival, le festival de la Sphèramusic en collaboration avec Hugo Mathieu. Il joue également en France dans les villes de Metz, de Reims, de Nice et de Paris. Charles est accompagnateur des Chorales du Lycée Français et de L’Ecole Européenne d’Uccle. Charles participe et crée un ensemble de projets artistiques engagés. Charles est actuellement professeur de piano à l’école de musique Tchaïkovski ainsi qu’au centre musical Arc-en-sons.

Hugo MATHIEU

Hugo MATHIEU, jeune pianiste de 24 ans, est né le 22 mai 1993 à Marseille. Il commence le piano dès l’âge de 5 ans. Deux ans plus tard, il entre au Conservatoire National à Rayonnement Régional de Marseille dans la classe de Pierre PRADIER. En 2012 il obtient un prix de piano avec mention très bien à l’unanimité ainsi qu’un DEM mention très bien où il gagna le prix SCOTTO musique. Sa réussite brillante au CNRR de Marseille lui donna l’occasion d’interpréter le 3e concerto de BEETHOVEN avec l’orchestre du CNRR sous la direction de Philip BRIDE. Il est entré dans la classe de Johan SCHMIDT au Conservatoire Royal de Bruxelles l’année suivante. Lors de l’édition 2013 du concours Paola VOLPE pour lequel le premier prix n’a pas été décerné, il remporte le second prix ex-æquo dans la catégorie C (16-20 ans). Il participe aussi régulièrement à des masters classes, notamment avec Victor CHESTOPAL, Jean-Claude VANDEN-EYNDEN, Eric TANGUY, Denis PASCAL, Henri BARDA, Jun KANO etc. Il obtient en juin 2015 son Bachelor avec distinction au Conservatoire Royal de Bruxelles. En octobre 2015 à la production Frankenstein Junior avec Damien LOCQUENEUX et Arnaud GIROUD. Récemment il s’est produit dans plusieurs salles en Belgique. Il a eu l’occasion de jouer dans différents festivals tels que le Festival Piano Passion, le Festival Courant d’Air et le Festival de la Sphèramusic.

Louise THOMAS

Louise a commencé le chant lyrique dans la classe de Sophie Dury à Libramont.
Elle a ensuite participé à des masterclasses sous la direction de grands noms du chant lyrique. Au Conservatoire royal de Bruxelles
depuis quatre ans, Louise fait partie de la classe
de Marcel Vanaud en chant.

En 2013, Louise a été lauréate du concours Belfius et invitée de la soirée des Jeunes talents organisée par le Juillet Musical de Saint-Hubert. 
En parallèle à ses études, elle a eu l'occasion de se produire en concert à Libramont, Houffalize, Dinant, Bruxelles, Liège et en bien d'autres lieux.

Fin 2015, Elle a participé la création mondiale de "Entre Ciel et Chair" de Rossano Mancino pour soliste et chœur de femmes en tant que Première voix. Elle travaille aussi régulièrement avec l'orchestre de musique ancienne CRB. Pour l'édition 2017 de Courant d'Air, elle a participé à la pièce Tehillim de Steve Reich pour 4 voix féminines et orchestre.

Elle vous invite à partager une passion qui vous emmènera à la découverte des grands noms de la musique, du baroque au contemporain.

Marlène NAVEAUX

Marlène NAVEAUX, née en 1991 à Oyonnax (France), débute la flûte traversière à 7ans.

Elle obtient son Diplôme d’Etudes Musicales au Conservatoire à Rayonnement Régional de Lyon dans la classe de Michel Lavignolle.

Marlène se perfectionne en participant à des stages et des master class (Julien Beaudiment, Guillaume Connesson…).

Elle s’est produite en soliste avec l’Orchestre de l’Université Lyon 3 dans le concerto en sol de Mozart, et le concertino de Chaminade.

Elle joue régulièrement dans l’Orchestre du Conservatoire Royal de Bruxelles et l’Orchestre « The Sotiropoulos Camerata ».Elle poursuit actuellement ses études au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Baudoin Giaux. Elle obtient en 2016 son Bachelor avec Distinction.

Cédric DE BRUYKER

Cédric De Bruycker a commencé l'étude de la clarinette à l'académie d'Arlon avec M.Sosson. Il poursuit ensuite ses études au Conservatoire Royal de Bruxelles chez R. Van Spaendonck, J-M. Fessard et N. Lefèvre et termine avec la plus grande distinction . A l’issu de ses études, il obtient les prix François Aveau et Pierre Perrier. Il a participé à des masterclasses avec Pascal Moragues (CNSM Paris), Yuan Yuan (Beijing Conservatory), Julien Hervé (Rotterdam Philharmonic),... ainsi que des membres de l'ensemble "Recherche ". Passionné par la musique contemporaine, il poursuit sa formation au Conservatoire de Gand avec les ensembles Ictus et Spectra. Il a joué au sein de ces deux formations ainsi que de l'ensemble « Musiques Nouvelles » avec lequel il a joué dans différents festivals en France, Portugal, Canada,… Il est également membre du quatuor de clarinette « Clarnival » ainsi que du trio Erämaa (violon, clarinette, et piano) spécialisé dans le répertoire contemporain Il créé des pièces de Jean-Luc Fafchamps, Dominique Pauwels, Jacques Castérède… Il est lauréat des concours de Valenciennes et Vélizy et a obtenu la médaille d’or au concours européen à Luxembourg.

Emanuelle BLESSIG

Née à Strasbourg, Emanuelle débute ses études dans le conservatoire de sa ville natale avec Sandrine François avant d'intégrer le CNR de Paris dans la classe de Claude Lefebvre. Elle y obtient en 2011 un premier prix à l'unanimité avec les félicitations du jury et intègre plus tard le conservatoire royal de Bruxelles, où elle étudie actuellement avec Baudoin Giaux, Isabelle Bialek et Jérémie Fevre, et obtient en 2015 un bachelor avec grande distinction. Passionnée de pédagogie, elle a eu l'occasion d'enseigner dans plusieurs écoles de musiques et conservatoires en Alsace et en région parisienne. Emanuelle a également joué avec plusieurs orchestres de haut niveau comme l'Orchestre Français des Jeunes, l'orchestre Sostenuto, l'orchestre des Musiciens d'Europe, la Neue Philharmonie München ou l'Orchestre National de Belgique. Elle a ainsi pu travailler avec de grands chefs comme Dennis Russel Davies, Takashi Kondo, Andrey Boreyko ou Ainars Rubikis. Parallèlement à ses projets d'orchestre, elle fonde en 2015 avec Yorick De Bruycker le duo Synchronie (duo de flûtes) ainsi que l'ensemble Diptyque avec Charles Slingeneyer (duo flûte et piano).

Jason ENUSET

Né en 1995, Jason se retrouve dès sa plus tendre enfance plongé dans un univers musical en intégrant l’Académie de musique de Dinant à l’âge de 5 ans. Un an plus tard il commença l’étude du cor moderne et resta dans la classe du professeur de cuivre pendant une dizaine d’années. Il suivit également différents cours théorique sur la musique ainsi que du théâtre (il finira d’ailleurs ses années de théâtre en participant au Festival International de Théâtre pour jeune de Toulouse en juin 2012, avec Geoffrey MAGBAG comme metteur en scène et professeur de théâtre). Arrivé à la fin de son cursus académique, il prend la décision de faire de la musique ses études et suit quelques master-classes avec des cornistes tel que Pascal MOREAU ou Jean-Pierre DASSONVILLE. Il intégrera la classe de ce dernier au Conservatoire Royal de Bruxelles en septembre 2012 et y poursuit toujours ses études dans l’espoir de pouvoir devenir un meilleur musicien d’orchestre et de pouvoir vivre de sa passion. En dehors de ses études, Jason joue désormais avec différents orchestres tel que l’Orchestre Symphonique des Jeunes de Bruxelles dirigé par le chef Philippe LAMBERT, avec lequel il jouera aussi Pierre et le Loup de Prokofiev au concert des professeurs de l’académie d’Uccle, l’Orchestre de Nivelle et le Symphonic Orchestra of Students (qui presta lors du Festival Européen Félix Mendelssohn en juin 2015) tout deux dirigé par Arnaud GIROUD. Il jouera également avec ce chef lors de deux productions de comédie musicale à Bruxelles (Mathilda en 2014 et Frankenstein Junior en 2015, tout deux mis en scène par Damien LOCQUENEUX) Il se produit également avec TWIS Youth Orchestra sous la baguette de Vincenzo CASALE à Alicante en Espagne. Depuis 2015 il va jouer dans le BJSO (Bezirks Jugend Sinfonie Orchestrer, Unterfrancken) dans le sud de l’Allemagne dirigé par le chef Hermann FREIBOTT, et joue dans les villes de Wurzburg et Bad Kissingen.

Gema HERNANDEZ

Gema Hernandez Garcia est née en 1987 à Murcia (Espagne). Elle débute ses études musicales par l’apprentissage de la flûte traversière. En 1999, elle découvre le monde de l’art lyrique en intégrant la Maîtrise de la « Coral Discantus de Murcia ». En 2009, elle entre dans la classe de chant de D. Jose Ramirez au Conservatoire Professionnel de Musique de Murcia. En 2011, elle obtient le 2ème prix au concours “Entre cuerdas y matelas” de Cartagena (E). En 2013, elle intègre la classe de Christine Solhosse au Conservatoire Royal de Bruxelles. La même année, elle participe à la production “La Belle Hélène” d’Offenbach au théâtre de Roubaix, et interprète la marchande de tabac dans “Les Bavards” d’Offenbach au théâtre de Neuilly-sur- Seine. Elle incarne aussi les rôles de la Bergère et l’Ecureuil dans “L’Enfant et les Sortilèges” de Ravel à l’Opéra Royal de Wallonie. Pour 2014, nous la retrouvons comme soliste dans le Gloria de Vivaldi en tournée en Bretagne Elle prend également part à de nombreuses productions d'opéra en tant que soliste : “Carmen” dans le rôle-titre de l’opéra de Bizet, “Gianni Schicchi” dans le rôle de Ciesca de Puccini. Elle interprète le rôle d'Arianna dans la version de Monteverdi dans “Canti d’Amor II” au théâtre Louis Jouvet à Paris, dirigé par Nicolas Achten, ainsi que comme soliste invitée au Festival « Opéra Soleil de Cahuzac-sur-Vère ».

Silviu (Valentin) DUMITRACHE

Silviu (Valentin) Dumitrache est né à Bucarest (Roumanie). Il commence l'étude du piano à l'âge de cinq ans, et donne ses premiers concerts à six ans. En 1999, il entre au Collège National Dinu Lipatti sous la direction du professeur Alma Peter Apostoleanu, la première personne à avoir fortement marqué sa vie. En 2011, il termine sa formation en « Art de la musique » avec le plus haute distinction. Sa rencontre avec les pianistes Gabriel Teclu et Johan Schmidt au Conservatoire de Bruxelles a joué un rôle majeur dans l’épanouissement de son imagination musicale. En mai 2014, il remporte le Premier Prix du Concours de Piano de Liège.

Mitsuhisa TSUGHIYA

Mitsuhisa Tsughiya est né à Tokyo en 1990. Il fait ses études au Toho Gakuen School of Music, études au bout desquelles il recoit un master en interprétation musicale au piano. Il est aujourd’hui en première année de Master au Conservatoire Royal de Bruxelles dans la classe de Johan Schmidt, afin d’approfondir son art. Il a également l’occasion de participer à plusieurs Master Classes avec des Maitres tels que Johan Schmidt, Jun Kanno, Jacques Rouvier, Akira Wakabayashi, Yoshimi Tanaki, Haruko Ueda, etc. Finaliste de plusieurs concours internationaux dont notamment le Concours international de piano Chopin en Asie en 2010. Il a eu l’occasion de jouer le premier concerto de Tschaikovsky avec l’Orchestre de la Toho Academy en 2014. Il a régulièrement l’occasion de jouer au Japon, en Belgique et en France. Cela dans des concerts ou dans Festival tels que le Kirishima International Music Festival.

Yang YOU

Née dans la province du Jiangsu en Chine, Yang You a commencé l'apprentissage du piano à l'âge de 5 ans auprès de Ye Huifang, pianiste renommée de la province du Jiangsu.

Elle a terminé ses études de musique dans l'école secondaire attachée à l'école des arts de Nankin en décrochant le titre de meilleur lauréat.

Elle est entrée au conservatoire de Caen en 2008 et y a suivi les cours de piano de Olivier Peyrebrune et a obtenu son DEM avec les félicitations du jury.

Après quoi, elle est entrée au Conservatoire royal de Bruxelles pour intégrer la classe de Johan Schmidt,.

Elle est actuellement en Master 2 dans cet établissement..

Akil Djan

AKI DJAN est née en Bulgarie dans un petit village à la frontière de la Roumanie. Elle commence ses études de piano à l’âge de 5 ans en cours particuliers et obtient très vite sa première récompense musicale au concours Jeune Musicienne de l’Année à seulement neuf ans.
Ce premier prix en poche elle entre au conservatoire Edirne Trace University où elle développera son talent et récoltera les honneurs dans les concours en solo (1er prix au concours Jeune Talent de Turquie, 3e prix au concours de Sofia, 1er prix au concours du Rotary Club), mais aussi en musique de chambre (1er prix au concours de musique de chambre de Turquie).
AKIL a tout juste 17 ans lorsqu’elle obtient son diplôme à l’Edirne Trace University. Elle décide la même année de poursuivre sa formation en France, au CNR de Nice où, à peine arrivée, elle décroche son premier prix avec la mention Très Bien à l’unanimité.
Ce prix sera le coup d’envoi d’une longue série de récompenses et de concerts prestigieux.
Elle remporte ainsi le 1er prix au concours international « Révélations Muses » 2006 à Nice et se produit la même année aux concerts des Jeunes virtuoses en concert, au Gala de la femme en l’honneur de Bernadette Chirac à l’opéra de Nice et à la Présentation des jeunes talents du conseil général – C’est pas classique à l’Acropolis à Nice.
En octobre 2006 elle est également l’invité de l’émission « La cours des grands » sur Radio France ce qui sera la première apparition d’Akil sur les ondes, mais aussi la consécration d’une jeune femme d’à peine 18 ans.
C’est alors au tour de Paris, et plus particulièrement à l’Ecole Normale de Musique de Paris, de recevoir cette jeune pianiste talentueuse.
Elle y obtient son Diplôme d’Exécution avec la Mention Très bien à l’unanimité dans la classe de Françoise Thinat.
AKIL a suivi les masters class de grands pianistes comme Huseyin Sermet, Fazil Say, Bruno Rigutto, Alain Planes, Denis Pascal, Sodi Braide, Marie-Josèphe Jude, Françoise Chaffiaud et Stephanos Thomopoulos.
Aujourd’hui AKIL a fini son perfectionnement dans la classe de cette grande dame du piano qu’est Françoise Thinat, élève d’Yvonne Lefébure, et conclut ainsi une formation artistique qui aura connu la plus pure tradition pianistique russe dans la jeunesse et le savoir des maîtres Français dans la maturité.

François Moschetta

Après avoir obtenu son prix au Conservatoire de Toulouse, François Moschetta, est reçu aussi à l'unanimité au Conservatoire National Supérieur de Paris en 2014 dans la classe de Michel Beroff. Il étudie depuis cette année avec Marie-Josèphe Jude et Laurent Cabasso. Il bénéficie également des conseils de Philippe Cassard, Françoise Chaffiaud et Romano Pallotini.
Il a une affinité particulière avec les compositeurs russes Rachmaninov et Prokoviev, ainsi que pour la musique française de Debussy et Ravel.
En 2012, il remporte le 1er prix du Concours International de piano de Nice ; en 2014, le 3e prix du Concours International d'Ile de France et en juin 2016, le prix du public et le prix d’interprétation de l’œuvre contemporaine au concours international de Collioure.
A 23 ans, il a déjà donné plusieurs récitals dans des festivals en France et en Espagne. Il a joué notamment plusieurs fois au festival C'est pas Classique à Nice, Passe ton Bach d'abord à Toulouse, au festival En Blanc et Noi" à Lagrasse. Il sera invité dans l'émission de Philippe Cassard Portraits de Famille sur France Musique le 1er juillet prochain. 

Weiyu Chen

Weiyu Chen, née en 1990 à Panzhihua (Chine), est une jeune pianiste chinoise influencée par diverses cultures, mais au style propre très particulier, jouant toujours avec son cœur et son enthousiasme de la musique.
Elle découvre le monde musical à travers l’apprentissage de l’orgue électronique. Elle commence ensuite l’étude du piano à l’âge de sept ans. En 2004, elle rentre au Conservatoire de Sichuan dans la classe de Jing HUANG. Puis en 2008, elle a continué ses études en France au Conservatoire à Rayonnement Régional de Nice dans la classe de Françoise CHAFFIAUD. Elle approfondi par la suite sa connaissance du répertoire auprès de Stephanos THOMOPOULOS, et suit parallèlement des cours aux côtés de Romano PALLOTTINI. Elle a également suivi différents Master Classe avec Hortense CARTIER-BRESSON, Bruno RIGUTTO, Jean-Claude VANDEN EYNDEN, Raoul SOSA.
Elle a obtenu son DEM (diplôme d’études musicales) en 2013, avec une mention très bien. Maintenant elle se perfectionne et depuis 2016 entame l’étude du Jazz afin de diversifier ses expériences.
Premier prix du concours Jeune talent Asiatique en 2005, elle remporte le deuxième prix du concours international de piano de Simone Delbert Février en 2011.
Au début de sa carrière professionnelle, son premier récital à Panzhihua en 2007 a été très acclamé, et sa première tournée dans quatre villes chinoises très appréciée. Elle mène une carrière internationale en se produisant en récitals, en France, à Monaco, et en Chine.
Weiyu est invitée par de grands Festivals, notamment celui de C’est Pas Classique en 2009, où elle a été réinvitée à jouer avec Françoise CHAFFIAUD en quatre mains en 2016. Elle a donné un récital dans le cadre du festival de la Musique de Menton en 2013, puis elle a participé au festival Printemps des Arts de Monte-Carlo en 2015. Avant cette date, elle a également donné un concert dans le cadre du festival MANCA en 2014.
En 2014, elle est invitée en tant que jeune soliste pour jouer le Concerto de Schumann avec l’orchestre de Cannes.
Elle compose également sa propre musique.